L’éclairage de vos espaces

Avec l’automne, les jours raccourcissent et la luminosité baisse. Il est temps de vérifier que vos espaces de travail sont bien équipés !
En effet, au travail 70% de l’information passe par la vision. La qualité de l’éclairage est donc primordiale.
Au quotidien, la lumière contribue à notre santé, notre sécurité et notre dynamisme. Elle améliore nos conditions de travail et augmente nos performances tout en participant aussi à l’embellissement des espaces et à la valorisation des architectures intérieures.

En quelques décennies à peine, l’effort des personnes au travail s’est déplacé, passant d’un exercice physique à une sollicitation supérieure du système visuel.

L’éclairage est un élément clé de l’ergonomie de l’environnement du travail, au même titre que le confort acoustique, la position assise, le traitement des couleurs et des matériaux, et l’ambiance thermique. Aujourd’hui, une bonne partie des activités du travail tertiaire consiste à enregistrer visuellement des informations sur un support, à les valoriser; puis à les transmettre sur un autre support.
La vue constitue par conséquent un “instrument de travail” majeur.
Les activités classiques du monde tertiaire se composent de tâches différenciées qui génèrent les besoins suivants :

Vision sur un plan horizontal:
– Lecture/écriture:
De 500 à 800 lux, en fonction de l’activité, de l’âge et du potentiel de chaque.
– Réunion au poste:
De 300 lux. Il s’agit avant tout de créer une ambiance conviviale.

Vision sur un plan horizontal:
– Lecture/écriture:
Le besoin en éclairage est de de 500 à 800 lux,en fonction de l’activité, de l’âge et du potentiel de chaque.
– Réunion au poste:
De 300 lux. Il s’agit avant tout de créer une ambiance conviviale.
– Travail sur écran:
De 200 à 300 lux, faible intensité lumineuse

Rangement/circulation: besoin en éclairage : 200 lux.